Les chroniques d’une Petite Abeille


Je vole, papillonne, butine, prospecte et me renseigne toujours avant de me lancer, mon cœur c’est ma tête, j’aime ce qui brille et rapporte à coup sur. J’aime le tout cuit. Je déteste la misère et pense qu’on devrait tous s’unir pour la combattre une fois rentrée de mes vacances aux Baléares. Je n’aime pas l’échec, les handicaps, les occupations bas étage, les fringues tout public et les moches, même si elles sont indispensables pour que je me sente belle. Je me présente, je suis une Petite Abeille.

Bien éduquée, on m’a toujours appris à flairer les bonnes affaires, que ce soit les fringues ou les mecs il est hors de question de prendre les miettes, je suis belle et bien gaulée, on me doit bien ça. Ce qui se trouve à l’intérieur ou ce que j’envoie dans un lit n’a aucune importance, je suis la reine de l’illusion et l’homme est aveugle. Mes antennes sont mes yeux, les soldes, les études en vogue et les bons partis sont dans ma ligne de mire, d’un regard révolver et d’un mouvement de cheveux façon Barbara Gourde, je ne manque jamais mes cibles.

Mes ailes sont mes jambes, mes griffes sont mes mains, mon dard est mon sex appeal, le pollen et la cire sont mes charmes, j’en répands un peu partout avec précaution car il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier. Vous n’imaginez pas tous les efforts que je mets en œuvre pour garder ma taille de guêpe ainsi que des rondeurs comme il faut là où il faut, c’est un travail de longue haleine. Je mange Bio non seulement parce que c’est dans l’air du temps mais aussi parce que je désire conserver mon organisme et la planète intactes.

J’ai beaucoup d’amis réalisateurs et photographes qui ont le talent de me faire plus belle que je le suis déjà. Tiens, cet après midi j’ai un shooting avec Raph, il est homo et va me prendre sous toutes les coutures. J’ai les orifices en éveil.

Branchée non stop sur Facebook, mon profil est aussi renseigné et illustré qu’un Atlas. Je donne régulièrement des nouvelles des cheminements et actions de ma personne, vous pouvez savoir où je vais avec qui et comment, ce que j’ai mangé hier et ce que je mangerai probablement demain. Il est important que tout le monde sache, car ma vie j’en suis sûre, les intéresse autant que je m’intéresse à la leur. La communication fait l’union et l’union fait la force donc unissons nous avant de nous faire rattraper et manger par les chinois.

Je suis auto entrepreneuse de mon commerce indépendant, mon fond c’est ma séduction, j’offre un charme contre une information et une pipe contre une faveur ou des vacances à la mer. C’est un échange de bons procédés, la prostitution n’a rien à voir. Je suis un excellent vecteur de communication, ce que j’entends, je le répète sans y toucher, çà doit être rapide et efficace. Les ragots sont mon gasoil et les emmerdes des autres un moyen de me rassurer et de me dire que la vie est la même pour tout le monde, surtout pour ceux qui la méritent.

Un jour je me poserai, un parterre d’hommes tel un champ de fleurs attendra que je le butine ou l’inverse, ce n’est qu’une question de temps, d’envie et d’opportunités car je ne me pose jamais sur une fleur fanée. Vous connaissez une abeille assez conne pour se poser sur une fleur fanée ? Non, je ne pense pas. Si vous étiez comme moi vous feriez pareil, butiner jusqu’à ce que la fleur fane que voulez-vous.

Gary.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s