La Dame en Noire


Pustule, Morkina bashun…

De part des journées folles, des sourires, des tristesses, des pensées, la vie nous conduit vers des destinations que l’on ne soupçonne pas toujours. Parfois seulement parfois, on fait des rencontres qui bouleversent nos vies intrépides.

Souvent ces rencontres sont brèves mais vivent longtemps dans nos esprits et changent notre manière de voir le monde et inconsciemment ont grandi.

Mais toutes les rencontres ne sont pas des bénédictions. Parfois et seulement parfois la dame en noire surgit et bouleverse notre vie intrépide nous rendant amer et malheureux.

Et c’est là ! Que normalement la fée mirabelle surgit, pour te faire goûter son fruit qui de part son jus te libérera de cette malédiction. On arrête de rêver le monde n’est pas si rose, la mirabelle et l’homéopathie ne sont pas des remèdes miracle. La dame en noire est garce, une vraie salope ! C’est la pourriture qui nous détruit, soyons vigilant tous ensemble le soutien et le fait d’en parler soulage.

Parfois seulement parfois, ce n’est qu’une flatulence dans le trou béant et sale de la dame en noire. Mais alors comment faire dans ce cas pour se sortir de ce fléau ? A l’heure actuelle je n’en sais rien. La dame en noire est trop forte est vicieuse, elle me fait souffrir me bouffant les neurones au point de plus être complètement libre de penser avec lucidité et optimisme. Je suis dans un bar, j’ai bu un café et Cacolac et la Dame en Noire me hante et m’emprisonne dans des douleurs musculaires oppressantes. Je vous conte tout cela en écrivant mes pensées réfléchies qui peuvent encore émerger du grand bouillon d’inepties de mon cerveau. Il n’est pas évident d’écrire sur un bout de mouchoir, mais je m’y hâte comme une envie irrépressible de me soulager de cette affreuse rombière.

Peut-être que la solution miracle pour faire gicler la dame en noire de ma vie surviendra au prochain épisode. En attendant je supplie qui bon lui semble de m’aider dans cette quête. Car lorsque la paix surviendra, ma libération sera une leçon de vie et toujours seulement toujours je vivrai dans la lumière.

Bill Mils pour le Dageneration’s Post, Mardi 22 Juin 2010 , extrait de  « Hommage à une période sombre » de Atek Drisse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s